Témoignages


Ce qui peut arriver à n’importe quel nonvoyant

Un nonvoyant voyageant sur la ligne Cherbourg-Paris, devant changer de train à Lison, s’est préparé à descendre à droite du train comme il en a l’habitude. Il a ouvert la porte mais quelle n’a pas été sa surprise quand, avec sa canne, il a senti le vide du côté des voies. Vite, il s’est empressé de retrouver la porte et remonter dans le train pour redescendre côté quai. Heureusement ! Car un train arrivait peu de temps après.
Il croyait que les voitures SNCF n’ouvraient que du côté du quai, ce qui est vrai pour certains trains modernes. Un conseil : méfiez-vous ! Car sur les rames CORAIL ce n’est pas du tout prévu. Demandez toujours avant de descendre car pour une raison ou une autre le train peut être reçu sur une voie différente de celle habituellement utilisée.